2020 / Pour Alain Corbin

COMPTE TENU DE LA SITUATION SANITAIRE NOUS SOMMES DANS L’OBLIGATION D’ANNULER LES RENCONTRES AUTOUR D’ALAIN CORBIN ET DE LES REPORTER EN JUIN 2021

Rencontres de Fontevraud
18-19-20 juin 2020
Entrée libre sur réservation
Renseignements et réservation : meetingsaintnazaire@gmail.com



Crédit photo Jean-Luc Bertini


Pour Alain CORBIN

Comment l’étude des sensibilités, des émotions et des représentations renouvelle-t-elle en profondeur la connaissance du passé ? Pour les 12e rencontres littéraires de Fontevraud, l’Abbaye Royale et la MEET (Maison des écrivains étrangers et traducteurs de Saint-Nazaire) vous proposent trois journées de débats et d’échanges scientifiques dédiées à l’historien Alain CORBIN.

Alain CORBIN
La quête subtile d’un monde disparu

Historien des cultures sensibles, Alain CORBIN a construit, en une quarantaine d’années, livre après livre, une œuvre unique qui a modifié notre regard sur le XIXe siècle français et bousculé la manière de faire de l’histoire. Il a abordé en pionnier des champs de recherche encore peu explorés, comme le corps, la sexualité, la masculinité ou le paysage. Et quand il s’est confronté aux domaines ou aux genres classiques de l’histoire (le monde rural, l’histoire politique, la monographie régionale, la biographie), c’est en les étudiant autrement ou en les subvertissant. Constamment – et non sans malice –, il invente des objets d’histoire surprenants : grâce à lui, les odeurs, les cloches, le silence même, l’herbe ou la pluie, le modeste sabotier englouti dans l’oubli ont acquis une dignité historique.
Mais en s’aventurant à l’écart des sentiers battus, Alain CORBIN joue avec les limites de la connaissance historique. Reconstituer les manières de percevoir, de sentir, de ressentir des hommes et des femmes qui nous ont précédé et repérer leurs évolutions, n’est-ce pas côtoyer l’impossible ? Plusieurs spécialistes de divers horizons, collègues, amis, élèves ou lecteurs, échangeront sur l’œuvre de l’historien, en sa présence. Ils en exploreront les généalogies et les géographies, en discuteront les apports et les défis. Cette édition 2020 des Rencontres de Fontevraud propose une réflexion sur l’histoire telle qu’Alain CORBIN la conçoit, c’est-à-dire une plongée au cœur de l’étrangeté du passé. Elle est placée sous la direction littéraire d’Anne-Emmanuelle Demartini, professeure d’histoire contemporaine à l’université Sorbonne Paris Nord et spécialiste des imaginaires du crime.

Alain CORBIN
L’écrivain de l’histoire

Admiré par ses pairs, Alain CORBIN est aussi un auteur dont les livres sont lus par un large public en France et à l’étranger. Historien le plus original de sa génération, il est peut-être le plus littéraire de tous. Consacrer les rencontres de Fontevraud à Alain Corbin c’est donc également entrer dans la fabrique du texte historique et questionner la frontière entre histoire et littérature. Comment Alain CORBIN utilise-t-il les œuvres littéraires et comment ses travaux trouvent-ils un écho chez les écrivains ? Quels jeux entre érudition et imagination ? Dans quelle mesure le style de l’historien participe-t-il à la production du savoir ? Sous la forme conviviale propre au lieu, tables-rondes, dialogues, ateliers, lectures, conférences, se succèdent et s’entrecroisent, éclairant par l’écoute et le débat, la poétique de l’histoire.

Anne-Emmanuelle Demartini

Programme :

Jeudi 18 juin

14h-14h15 : Présentation, Anne-Emmanuelle Demartini

14h15-14h30 : Lecture

14h30-15h30 : Conférence Le XIXe siècle d’Alain Corbin, Dominique Kalifa

15h30-15h45 : Pause

15h45-16h45 : Atelier Alain Corbin. Filiations et générations, Yann Potin

16h45-17h : Lecture

17h15-17h30 : Pause

17h30-18h30 : Conférence Une histoire de l’ignorance XVIIIe-XIXe siècle, Alain Corbin

Soirée Projection : L’Apollonide. Souvenirs de la maison close, Bertrand Bonello, 2011
suivie d’une discussion animée par Judith Lyon-Caen et Julie Wolkenstein

Vendredi 19 juin

9h30-11h : Table-ronde L’étrangeté du passé, Pierre Birnbaum, Pierre Karila-Cohen, Corinne Legoy, Judith Lyon-Caen, Martin Rueff

11h-11h15 : Pause

11h15-11h30 : Lecture

11h30-12h30 : Conversation Corps, virilité, émotions, Alain Corbin, Jean-Jacques Courtine, Georges Vigarello

14h00-15h00 : Dialogue Alain Corbin et Pierre Michon, animé par Yann Potin

15h00-15h15 : Lecture

15h15-15h30 : Pause

15h30-17h : Table-ronde Alain Corbin écrivain, Pascal Ory, Tiphaine Samoyault, Martin Rueff, Julie Wolkenstein

17h00-17h15 : Pause

17h15-18h15 : Atelier Herbier, Philippe Artières

18h15-19h15 : Conférence « Délirer Paris. À l’Infirmerie spéciale de la Préfecture de Police, 1875-1900 », Jean-Jacques Courtine

Samedi 20 juin

9h30-10h30 : Conversation Faire l’histoire de l’individu, Philippe Artières, Hervé Mazurel, Tiphaine Samoyault

10h30-11h30 : Atelier Carnets de l’Angle, Corinne Legoy

11h30-11h45 : Pause

11h45-12h : Lecture

12h-13h : Table-ronde La terre, la mer, le ciel. Géographies d’Alain Corbin, Jean-Louis Tissier, Anouckha Vasak, Julie Wolkenstein

Articles de cette rubrique

  • Julie WolkensteinLire la suite de «Julie Wolkenstein»

    , par EB

    Julie Wolkenstein est MCF HDR à l’Université de Caen. Elle travaille notamment sur les relations texte/image. Elle a publié plusieurs essais consacrés aux relations entre littérature, peinture et cinéma (le dernier : Le Mystère du tapis d’Ardabil, POL, en 2015), des traductions (de F.S. Fitzgerald et E. (...)

  • Martin Rueff Lire la suite de «Martin Rueff »

    , par EB

    Martin Rueff Après avoir enseigné à Bologne et à Paris, Martin Rueff est professeur de littérature française du 18ème siècle et d’histoire des idées à l’université de Genève. Poète, critique, philosophe et traducteur, il a publié deux essais en 2018 : Foudroyante pitié, Aristote avec Rousseau, Céline avec (...)

  • Pascal Ory Lire la suite de «Pascal Ory »

    , par EB

    Pascal Ory est professeur émérite d’histoire à la Sorbonne (Paris 1), Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (UMR 8058).
    Éditeur de :
    Alain Corbin, Une Histoire des sens (Robert Laffont, collection Bouquins, 2016)
    Auteur de :
    L’Invention du bronzage. Essai d’une histoire culturelle (...)

  • Philippe ArtièresLire la suite de «Philippe Artières»

    , par EB

    Philippe Artières est historien, directeur de recherches au CNRS (Iris, Ehess, campus Condorcet). Ses travaux portent sur l’histoire sociale de l’écrit. Il a récemment publié : Le dossier sauvage (Verticales, 2019), La Banderole (Autrement poche, mars 2020), Le séminariste assassin (CNRS (...)

  • Pierre BirnbaumLire la suite de «Pierre Birnbaum»

    , par EB

    Pierre Birnbaum est professeur émérite à l’Université Paris 1. Il a publié récemment La République et le cochon (Le Seuil, 2013), Léon Blum, un portrait (Le Seuil, 2016), La leçon de Vichy. Une histoire personnelle (Le Seuil, 2019).

  • Pierre Karila-CohenLire la suite de «Pierre Karila-Cohen»

    , par EB

    Pierre Karila-Cohen est professeur d’histoire contemporaine à l’université Rennes 2 et membre de Tempora (EA 7468). Ses champs de spécialité concernent l’histoire de l’État, de la police, des enquêtes et de la relation d’autorité. Il a publié, entre autres, L’État des esprits. L’invention de l’enquête (...)

  • Pierre MichonLire la suite de «Pierre Michon»

    , par EB

    Pierre Michon est un écrivain français né dans le Limousin. Après des études de Lettres et une expérience théâtrale, il se consacre exclusivement à l’écriture. Son premier livre, Vies minuscules (1984), passe pour un classique de la littérature contemporaine. Il publie ensuite des ouvrages autour de (...)

  • Tiphaine Samoyault Lire la suite de «Tiphaine Samoyault »

    , par EB

    Tiphaine Samoyault est professeure de littérature comparée à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3. Elle est l’autrice de récits et d’essais, parmi lesquels La Montre cassée (Verdier, 2004), La Main négative (Argol, 2008), Bête de cirque (Seuil, 2013), Roland Barthes (Seuil, 2015), Traduction et (...)

  • Yann PotinLire la suite de «Yann Potin»

    , par EB

    Yann Potin est historien et archiviste. Il est chargé d’études documentaires aux Archives nationales (Département Education, Culture et Affaires sociales) et maître de conférences associé en Histoire du droit à l’université Paris-Nord/IDPS (EA 3968). Sa thèse de l’école des chartes a été consacrée à « La (...)