Le programme 2020

19 au 22 novembre 2020
Saint-Nazaire - Alvéole 12
Oslo / Hanoi
La vie des langues

Ce programme est susceptible de modifications en raison de la situation sanitaire.

Avec :
Ubah Cristina Ali Farah (Somalie)
Bui Chat (Vietnam)
Sarah Chiche (France)
Rune Christiansen (Norvège)
Pierre Ducrozet (France)
Eivind Hofstad Evjemo (Norvège)
Vigdis Hjorth (Norvège)
Mona Høvring (Norvège)
Do Khiêm (Vietnam)
Jean-Pierre Lefebvre (France)
Phan Hon Nhien (Vietnam)
Miquel de Palol (Espagne)
Philippe Papin (France)
Prajwal Parajuly (Inde)
Nguyen Binh Phuong (Vietnam)
Sylvain Prudhomme (France)
Monica Sabolo (France)
Abnousse Shalmani (Iran)
Thuân (Vietnam)
Manuel Vilas (Espagne)
Ali Zamir(Comores)

Samedi 14 novembre

15h
L’atelier « Traducteur d’un jour »
italien > Français
organisé par Atlas et la Meet,
Médiathèque Etienne Caux

Qu’est-ce que traduire ? La chose est intrigante. Et si la meilleure façon de comprendre, c’était de s’y mettre ? Afin de partager les joies et les défis du métier de traducteur, l’association ATLAS et la MEET de Saint-Nazaire proposent cette année pour la première fois aux lecteurs de la médiathèque Etienne-Caux une initiation collective ludique à la traduction littéraire. avec la traductrice de l’italien Lise Caillat, à partir d’un texte d’Ubah Cristina Ali Farah, écrivaine italo-somalienne invitée des rencontres Meeting 2020 et résidente de la MEET en 2018.

Ouverts à tous et créés en 2014 par ATLAS, les ateliers “Traducteur d’un jour” accueillent une vingtaine de participants par séance. Durant deux heures, vous traduisez en groupe ou individuellement. La connaissance de la langue étrangère (en l’occurrence l’italien, pour cet atelier) n’est pas nécessaire, aucune connaissance linguistique n’est requise, il suffit d’avoir le goût des mots ! Une expérience unique d’écriture guidée par une traductrice-animatrice professionnelle.
Lise Caillat est traductrice littéraire de l’italien au français depuis 2005. Elle a traduit notamment Alessandro Baricco et Caterina Bonvicini pour les éditions Gallimard, Maria Rosaria Valentini et Mirko Sabatino pour les éditions Denoël ou encore Dario Levantino pour les éditions Rivages. Elle partage son temps entre la traduction, la librairie et la recherche d’auteurs italiens à faire connaître au public français. Elle anime des ateliers de traduction et intervient dans plusieurs masters à l’université Sorbonne Nouvelle-Paris 3.

Jeudi 19 novembre

19h :
Rencontre - Cinéma Le Tati
Littérature vietnamienne contemporaine
Avec : Bui Chat, Do Khiêm, Phan Hon Nhien, Nguyen Binh Phuong, Thuân, Doan Cam Thi, professeur à l’Inalco
Animation : Thierry Guichard Interprète : Yves Bouillé Cinéma Tati
Scène nationale de Saint-Nazaire
2 bis Albert de Mun - Saint-Nazaire

20h :
Cinéma Le Tati
Bi, n’aie pas peur
de Phan Dang Di
Film vitnamien - En présence des auteurs vietnamiens

Échange
avec les écrivains vietnamiens.

Vendredi 20 novembre

10h : Rencontre ouverte au public au Lycée Expérimental de Saint-Nazaire
Animée par les élèves avec Cristina Ali Farah

15h : Alvéole 12
Dialogue
Manuel Vilas et Pierre Ducrozet
Modération : Thierry Guichard

18h : Alvéole 12
Dialogue
Choisir sa langue
Abnousse Shalmani et Ali Zamir
Modération : Pierre Benetti

19h30 : Alvéole 12
Rencontre
Littérature norvégienne contemporaine
Rune Christiansen et Eivind Hofstad Evjemo
Modération : Yann Nicol
Interprète : Jean-Baptiste Coursaud

Samedi 21 novembre

11h : Alvéole 12
Conférence
Ecrire, mais dans quelle langue ?
Philippe Papin

La tradition littéraire vietnamienne, avant le XXe siècle, est un long fleuve mais qui possède deux sources : l’une, par l’écriture en chinois, qui est très liée à un contexte exogène et à des thèmes élevés ; l’autre, par l’écriture vernaculaire, fondée sur les sinogrammes elle aussi, qui puise dans la culture populaire. L’écrivain de jadis, socialement placé entre l’une et l’autre, a dû faire des choix.

14h : Alvéole 12
Conférence
Traduire mais dans quelle langue ?
Jean-Pierre Lefebvre

On traduit bien sûr toujours dans une langue. Mais le traducteur traduit dans sa langue, ou dans l’une de ses langues : dans son idiome. L’exemple des traductions de Kafka le confirme, mais il exhibe aussi des contradictions spécifiques, qui intéressent la question générale de la traduction, dès lors que cette langue propre est absolument spontanée.

16h : Alvéole 12
Remise des prix Laure Bataillon et Bernard Hœpffner
Soutenu par la ville de Saint-Nazaire, le prix Laure Bataillon récompense la meilleure œuvre traduite de l’année. Cette année le prix sera remis à Miquel de Palol et à son traducteur François-Michel Durazzo pour Le testament d’Alceste, Zulma.
Remise du prix Bernard Hoepffner à Robert Amutio et Jean- Marie Saint-Lu pour Oeuvres complètes, Roberto Bolaño, L’Olivier.
Modération : Yann Nicol

17h30 : Alvéole 12
La vie des langues
Mona Høvring et Sylvain Prudhomme
Lectures bilingues en partenariat avec l’association L’écrit parle.
Modération : Norbert Czarny
Interprète : Jean-Baptiste Coursaud

19h : Alvéole 12
La vie des langues
Monica Sabolo et Thuân
Lectures bilingues en partenariat avec l’association L’écrit parle.
Modération : Yann Nicol

Dimanche 22 novembre

11h : Alvéole 12
Entretien Miquel de Palol et Yann Nicol

14h : Alvéole 12
Choisir sa langue
Bui Chat, Do Khiêm
Modération : Thierry Guichard

16h30 : Alvéole12
Écrire à Saint-Nazaire
Cristina Ali Farah et Prajwal Parajuly
Modération : Pierre Benetti
Interprète : Morgane Saysana Alvéole 12

18h : Alvéole 12
La vie des langues
Sarah Chiche et Vigdis Hjorth
Modération : Norbert Czarny
Interprète : Jean-Baptiste Coursaud

19h30 : Alvéole 12
Danser mais dans quelle langue ?
Emmanuelle Huynh
Je ne parle pas vietnamien bien que à moitié vietnamienne, l’autre moitié est berrichonne. Mais je suis danseuse et je sais que cette langue est cachée en moi, qu’elle y est même compressée comme sur les stèles vietnamiennes qui rendent volontairement illisibles les noms des morts pour les protéger des mauvais esprits.
Le texte « Bleu » de Phan Hô Nhiên me touche, il y est question de traduction, de la langue natale comme d’un chez soi : Mon père viêt était Huynh Thanh Van, Nuage Bleu.
Je suis Huynh Thanh Loan, Oiseau Bleu.
À même mon corps, je vais tenter de décompresser cette langue que je ne prononce pas. Je vais tenter la traduction de Bleu à même l’anatomie, les muscles, les viscères et les articulations.
À même le texte, à même le corps, je vais tenter de retourner chez moi. Et de faire résonner les langues, le vietnamien, la danse et le français, les unes dans les autres.

Chorégraphie et danse d’Emmanuelle Huynh sur le texte Bleu
de Phan Hon Nhien, extrait du recueil Meeting n°18, meet 2020

PARIS

Mardi 24 novembre

18h Rencontre
Littérature vietnamienne contemporaine
Bui Chat, Do Khiêm, Phan Hon Nhien, Nguyen Binh Phuong, Thuân, Doan Cam Thi
Modération : Gilles Kramer, éditeur Riveneuve
Interprète : Yves Bouillé
Maison d’édition Riveneuve
85 rue de Gergovie 75014 Paris

19h Rencontre
avec Miquel de Palol et son traducteur François Michel Durazzo.
Modération : Norbert Czarny
Maison de la poésie
Passage Molière - 157 rue Saint-Martin - 75003 Paris

Mercredi 25 novembre

17h Rencontre
Littérature vietnamienne contemporaine
Avec : Bui Chat, Do Khiêm, Phan Hon Nhien, Nguyen Binh Phuong, Thuân, Doan Cam Thi, professeur à l’Inalco
Modération : Jean-Pierre Han
(rédacteur en chef de la revue des Lettres françaises) et Doan Cam Thi (professeur à l’Inalco)
Inalco
65 rue des Grands Moulins - 75013 PARIS

Articles de cette rubrique

  • Abnousse ShalmaniLire la suite de «Abnousse Shalmani»

    , par EB

    Née à Téhéran en 1977, Abnousse Shalmani s’exile avec sa famille à Paris, en 1985, suite à la révolution islamique. Après un début de carrière dans le journalisme et le cinéma, elle revient à sa vraie passion, la littérature, et signe deux livres remarqués : Khomeiny, Sade et moi, 2014 - Les exilés meurent (...)

  • Ali ZamirLire la suite de «Ali Zamir»

    , par EB

    Originaire de l’île d’Anjouan, aux Comores, Ali Zamir surgit sur la scène littéraire française avec Anguille sous roche, publié en 2016 aux éditions Le Tripode et aussitôt récompensé par le Prix Senghor du premier roman francophone et par une mention spéciale du jury du Prix Wepler. L’année suivante, il (...)

  • Bui ChatLire la suite de «Bui Chat»

    , par EB

    Né en 1979, Bui Chat a fondé en 2003 avec d’autres poètes de Saigon le groupe contestataire « ouvrir la bouche » (Mo Mieng). Il a élaboré des nouveaux concepts comme « poésie-cimetière » ou « poésie-ordure » pour démarquer leur travail de la poésie aussi esthétisante que bien-pensante de l’union des écrivains (...)

  • Cristina Ali Farah Lire la suite de «Cristina Ali Farah »

    , par EB

    Ubah Cristina Ali Farah (née à Vérone en 1973) a grandi à Mogadiscio de 1976 jusqu’à la guerre civile en 1991. De père somalien et de mère italienne, elle a pu trouver refuge en Italie. Avec son premier roman, Madre piccola, publié en 2007, traduit en anglais mais pas en français, elle s’est affirmée (...)

  • Do KhiêmLire la suite de «Do Khiêm»

    , par EB

    Do Kh. (Khiem do) est né à Haiphong, au Vietnam du Nord en 1955. Réfugié de la première heure, il a grandi au Sud à Saigon, puis ensuite à Paris. En 1974, Do Kh. retourne au Vietnam du Sud et participe de justesse à la dernière année de cette guerre qui en avait 30. Ses premiers poèmes ont été publiés (...)

  • Jean-Pierre LefebvreLire la suite de «Jean-Pierre Lefebvre»

    , par EB

    Professeur émérite de l’école Normale Supérieure de Paris, écrivain, traducteur (Hegel, Kant, Büchner, Celan, Freud, etc...), éditeur de Stefan Zweig et de Franz Kafka dans la Pléiade. Publications : Hegel, la société. Collection « Philosophies ». Paris PuF 1984. (en collaboration avec Pierre Macherey) Der (...)

  • Manuel VilasLire la suite de «Manuel Vilas»

    , par EB

    Écrivain poète né en 1962 à Barbastro en Espagne, Manuel Vilas est une figure d’avant-garde de la littérature espagnole. Il réside dans l’Iowa où il enseigne l’écriture créative. Ordesa, prix Femina étranger 2019 l’a imposé comme un écrivain majeur de la littérature espagnole à l’instar de Javier Cercas ou (...)

  • Miquel de Palol Lire la suite de «Miquel de Palol »

    , par EB

    Miquel de Palol, barcelonais surdoué né en 1953, est l’auteur d’une soixantaine de livres : poésies, romans, nouvelles et essais. Comme dans Le Jardin des Sept Crépuscules (Zulma, 2015), Miquel de Palol fait preuve d’un incomparable génie romanesque. Édifice littéraire vertigineux, Le Testament (...)

  • Mona HøvringLire la suite de «Mona Høvring»

    , par EB

    Mona Høvring est née en 1962 à Haugesund en Norvège. Elle a publié plusieurs recueils de poésie : IIK !! Ein dialog (1998), Les jours de plage solitaire et autres poèmes (2000), Ordinary Miracles (2006), To Paradise (2008) et L’écureuil et le pont branlant (2010). Son premier roman, Quelque chose qui (...)