Accueil > EDITION > La revue bilingue meet

La revue bilingue meet

Extrait du film de Patrick Viret

Depuis 1997, la Maison des Écrivains Étrangers et des Traducteurs de Saint-Nazaire publie chaque année la revue meet. Chaque numéro présente un panorama de deux littératures étrangères, et rassemble, pour chacune des ces littératures une dizaine d’écrivains, romanciers et poètes. Les textes sont publiés en version bilingue, langue originale et française.

Chaque sommaire est constitué de telle sorte que, derrière quelques noms déjà connus des lecteurs français, soient traduits pour la première fois des écrivains encore inconnus ici. Ces écrivains sont ainsi également présentés aux éditeurs français. Le sommaire est confié à deux conseillers éditoriaux, spécialiste de l’une de ces littératures, qui rédigent une présentation générale de ces écrivains rassemblés.

La revue porte comme titre le nom de deux villes éloignées dans l’espace. Les numéros 1 à 10 ont accueilli quinze images spécialement commandées à des artistes plasticiens. Avec le numéro 11, la revue meet a entamé une collaboration avec des photographes, et nous passons commande chaque année d’une série de 15 photographies présentées dans la revue. Avec le numéro 16 nous invitons d’anciens résidents à nous montrer leurs vues de Saint-Nazaire.


meet n°17
Athènes / Santiago


meet n°16
Quito / Dublin


meet n°15
Porto Rico / Phnom Penh

revue meet 14
meet n°14
Bruxelles / Moscou

revue meet 13
meet n° 13
Madrid / Copenhague

revue meet 12
meet n° 12
Le Caire / Vancouver

revue meet 11
meet n° 11
Tokyo / Luanda

revue meet 10
meet n° 10
Mexico / Sarajevo

revue meet 9
meet n° 9
Sao Paulo / Le Cap

revue meet 8
meet n° 8
Pékin / Istanbul

revue meet 7
meet n° 7
Alger / La Havane

revue meet 6
meet n° 6
New Dehli / Bucarest

revue meet 5
meet n° 5
Berlin / Caracas

revue meet 4
meet n° 4
New York / Naples

revue meet 3
meet n° 3
San Salvador / Tbilissi


meet n° 2
Skopje / Montevideo

revue meet 1
meet n° 1
Trieste / Buenos Aires

Articles de cette rubrique

  • Extrait revue meet n°03

    San Salvador / Tbilissi
    HORACIO CASTELLANOS MOYA
    Un petit carnet de notes
    Je suis photographe. J’ai un petit studio et mes clients sont essentiellement les habitants du quartier. Je gagne ma vie avec les baptêmes, premières communions, fiançailles et mariages. C’est justement lors du mariage d’un habitant du quartier que j’ai fait la connaissance de Serafin. Ma femme me l’a présenté : il était rougeaud, trapu et volubile. Tandis qu’elle mangeait son dessert, lui levait le coude, il venait tout (...)

  • Extrait revue meet n°04

    Revue meet n°4
    NEW YORK / NAPLES
    ERRI DE LUCA
    Tuf
    À Naples, une rue droite en pente douce est barrée tout en haut par une caserne. Elle s’appelle Monte di Dio, un nom difficile à porter loin de Jérusalem qu’Isaïe nomme ainsi dans son livre de prophète : Montagne de Dieu, har Yod. Naples est allongée, toute grande ouverte au ciel, à la mer et au volcan. Elle ne s’est jamais défendue contre qui l’a voulue et elle n’a pas de citadelles. Mais sur la toute petite hauteur de Monte di Dio se tenait un (...)

  • Extrait revue meet n°05

    Berlin / Caracas
    SALVADOR GARMENDIA
    Mémoires d’Altagracia
    Ces jours de Juillet où, l’école mystérieusement fermée, il n’y a rien à faire, la maison commence à s’agrandir en tous sens. Ce grand corps blessé s’anime de frémissements et manifeste des symptômes vitaux des plus angoissants. Il peut, à tout moment, décider de se relever dans un long effort d’animal boiteux, pliant ses articulations desséchées, étirant ses os et ses vieilles chairs ridées. On voit des bras apparaître sur les côtés, longues et (...)

  • Extrait revue meet n°06

    New Delhi / Bucarest
    PREMCHAND
    Les joueurs d’échecs
    C’était l’époque de Wajid Ali Shah. Lucknow était plongé dans la débauche. Jeunes et vieux, pauvres et riches, tous s’adonnaient aux plaisirs. Pour tuer le temps, les uns organisaient des bals, d’autres se réunissaient pour fumer ou boire allégrement l’opium. Une certaine léthargie avait envahi toutes formes de vie sociale : l’administration, l’art, la littérature, l’industrie, et la vie mondaine. Les fonctionnaires baignaient dans le luxe ; les poètes (...)

  • Extrait revue meet n°07

    Alger / La Havane
    LEONARDO PADURA
    Sonatine pour Rafaela
    Rafaela ferma les yeux. Elle sentit la goutte de sueur qui s’était formée sur son cou tomber entre ses seins, faire une pause, récupérer ses forces et sa rondeur pour se lancer sur son ventre. Elle maudit la chaleur, l’autobus qui n’arrivait pas et aussi le reflet du soleil sur la chaussée qui blessait ses pupilles. Je dois avoir l’air d’une vraie loque ; elle sortit de son sac à main un petit mouchoir imprégné d’extrait de violette et s’en (...)

  • Extrait revue meet n°08

    Pékin / Istanbul
    XIA YU
    Éloge des choses
    Écrire sur un corps avec un crayon
    un corps jeune
    porteur de toutes sortes d’aspirations dans l’existence
    peu à peu flétries le crayon, n’est pas un mauvais crayon
    athé et cependant une vie antérieure
    dégoût de ce monde, et cependant
    laisser libre cours à ses passions
    cette heure est si tranquille
    en buvant du thé aux amandes d’abricot
    qui l’eut cru
    il reste un peu de joie.
    Traduit du chinois par Camille Loivier.
    YACHAR KEMAL
    Les Passagers de (...)

  • Extrait revue meet n°09

    SÃO PAULO / LE CAP
    BRUNO ZENI
    Corps à corps avec le béton
    Je marche dans ces rues comme un homme qui cherche sa propre maison. Un homme qui ne se rappelle plus, un homme qui ignore, un homme qui se demande où était le point de départ, un homme qui traverse un unique monde – il n’y a pas d’autre temps, on ne peut pas changer cet espace. Nous sommes ancrés dans cet air, aimantés par ce sol de béton et d’asphalte, abrités par le ciel – le ciel de la ville est celui-ci, que je regarde à présent et qui (...)

  • Extrait revue meet n°10

    MEXICO / SARAJEVO
    MARKO VESOVIC
    La Sœur de Milan Milišić
    Je m’appelle Milica. Lorsqu’il voulait se montrer tendre envers moi, mon frère m’appelait Milice. Durant cette guerre, j’ai perdu mon frère et ma mère. Je n’ai plus personne. Et, de surcroît, je suis malade. — N’oublie pas qu’il te reste Dieu, me rappelle ma voisine. C’est sûr, vraiment, je l’oublie toujours, celui-là, me dis-je. Mais je ne crois pas que Dieu m’en voudra pour autant. Nous sommes ici-bas pour oublier. Si nous n’avions pas cette (...)

  • Extrait revue meet n°11

    Tokyo / Luanda
    FURUKAWA HIDEO
    L’horrible homme-oiseau
    Je ferai en premier lieu son portrait physique. Son bec est extrêmement long. Assez recourbé, il s’allonge vers le bas. Le crâne chauve, tout à fait comme s’il s’était mis une serviette sur la tête1. Deux yeux, comme nous autres, deux trous noirs. À la racine du bec (c’est bien comme ça qu’on dit ?) il y a deux fentes qui font comme un nez, et c’est de là qu’il pousse ses cris. Enfin je crois. Je ne l’ai jamais entendu crier, alors je ne peux rien (...)

  • Extrait revue meet n°12

    Le Caire / Vancouver
    ALAA KHALED
    Les années de l’enfance aveugle
    9, rue Qordahi
    Chaque fois que, plusieurs années ayant passé,
    S’estompait en elle la brillance du souvenir,
    Elle préparait ses valises et, claudiquant sur sa béquille d’acier,
    Venait à Alexandrie
    Revoir la maison où elle avait grandi
    Chez ses parents au 9, rue Qordahi.
    Elle trouve la villa toujours debout, à seule fin
    Peut-être que sa vie ne connaisse jamais la trahison.
    Elle égrène de sa démarche lourde
    Tous les détails qui (...)

Pages suivantes > 0 | 10 | 20 | 30

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Web design Imediagin | visiteurs en ce moment - info visites 151642