Accueil > RENCONTRES ET PRIX LITTERAIRES > MEETING > 2009 / Se donner un genre > Yoko Tawada

Yoko Tawada

Yoko Tawada est née en 1960 à Tokyo. Elle a étudié la littérature russe à l’université de Tokyo, puis la littérature allemande à Hambourg où elle s’est installée en 1982. En parallèle, elle a rapidement commencé à publier ses textes, d’abord traduits du japonais, ensuite des œuvres entièrement écrites en allemand : roman, proses brèves, théâtre, poésie, théorie littéraire. Elle a été souvent récompensée dans les deux langues. Au Japon, elle a reçu le prix des jeunes auteurs décerné par la revue Gunzô pour son roman Sans talon, en 1991, puis le Prix Akutagawa en 1993 pour Le Mari était un chien. En Allemagne, elle a été distinguée par le prix d’encouragement aux jeunes auteurs de la ville de Hambourg en 199o et, en 1996, par le Prix Adalbert-von-Chamisso, réservé à des écrivains d’origine étrangère écrivant en allemand. Plus récemment, elle a reçu la médaille Goethe en 2oo5. Depuis 2oo6, elle vit à Berlin. Elle a été invitée en résidence à la Maison des Écrivains Étrangers et des Traducteurs en 2oo9. Elle a participé aux rencontres littéraires« meeting » n°7 Se donner un genre (vidéo).

En traduction française :
Narrateur sans âmes, Verdier, 2oo1
Opium pour Ovide : notes de chevet sur 22 femmes, Verdier, 2oo2
L’œil nu, Verdier, 2oo5
Train de nuit avec suspects, Verdier, 2oo5
Le Voyage à Bordeaux, Verdier, 2oo9
Plume et renard, in Se donner un genre, meet, 2oo9

Crédit photo : Sophie Bassouls

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Web design Imediagin | visiteurs en ce moment - info visites 169780