LES RESIDENTS 2023

Janvier - février
Matías Díaz Merino (Pérou)

Lauréat du Prix de la jeune littérature latino américaine
Matias Joel Diaz est un jeune écrivain péruvien vivant à Barcelone. Il est né en Argentine, a vécu dans différents pays. Il a gagné plusieurs prix pour des nouvelles et a publié un recueil de nouvelles. Dans ces textes il explore les confins d’internet, des jeux vidéos comme moyens d’expressions artistiques et de violence émotionnelle




Mars-avril
Takashi Wakamatsu (Brésil)

Il est agriculteur et traducteur, né en 1976 à São José dos Campos, dans la région de São Paulo. Mi-brésilien, mi-japonais, il arrête ses études à 17 ans pour partir travailler au Japon durant un an et demi. De retour au Brésil, il voyagera beaucoup, puis décidera de vivre en Amazonie. Depuis 10 ans maintenant, il y partage son temps entre la terre, les livres et l’écriture.
Afin de lire dans le texte les auteurs qu’il aimait, il s’est mis à apprendre le français à l’Alliance Française à la fin des années 1990. En 2007, il fait son premier voyage en France et la parcourt presque entièrement à vélo. Il a toujours traduit quelques fragments, quelques poèmes, mais fin 2014, un éditeur de la maison Cultura e Barbárie lui propose de traduire du français vers le brésilien ce texte assez étonnant et encore intraduit : Brésilien, noir et crasseux de Jean- Cristophe Goddard. À la fin de 2017 Takashi a fait une residence à la Fundation Jan Michalski, à Montricher (Suisse), avec le projet de traduction de La Grande Nouvelle de Jean-Pierre Brisset, qui sortira au Brésil avec le title : Megangelho

Traduction
Vagabondages (Vagabundagens), de l’écrivaine suisse Isabelle Eberhardt, Maison d’édition Cultura e Barbárie
traduction des articles publiés par Carl Einstein en 1929, dans la revue Documents, Maison d’édition Cultura e Barbárie
L’éternité par les astres (A eternidade pelos astros) de Auguste Blanqui, Maison d’édition Cultura e Barbárie

Mai-juin
Leonardo Padura (Cuba)

Il né à La Havane en 1955. Romancier, essayiste, journaliste et auteur de scénarios pour le cinéma, il a obtenu de nombreux prix prestigieux pour son œuvre, dont le prix Princesse des Asturies 2015. Il est l’auteur, entre autres, d’une tétralogie intitulée Les Quatre Saisons publiée dans quinze pays. Ses trois romans L’Homme qui aimait les chiens (2011), Hérétiques (2014) et Poussière dans le vent (2021) ont démontré qu’il fait partie des grands noms de la littérature mondiale.
PRIX
• Finaliste du Prix Médicis étranger - 2021 - Poussière dans le vent
• Finaliste du Prix Femina étranger - 2021 - Poussière dans le vent
• Prix Transfuge du meilleur roman latino-américain - 2021 - Poussière dans le vent

Juillet
Anna Kareninova (Tchéquie)

Née à Prague. Dans les années 1990, elle a étudié en Italie, en France, aux États-Unis et en Grande-Bretagne, après quoi elle a décidé de se consacrer pleinement aux traductions littéraires, principalement aux romans de Louis-Ferdinand Céline en prose et aux œuvres d’Ezra Pound en poésie.
Outre ses traductions de livres, qu’elle a accompagnées de ses propres postfaces et de ses commentaires (Marguerite Duras, Guillaume Apollinaire, Nathalie Sarraute, Tommaso Landolfi, René Char, Tom Stoppard, Michel de Ghelderode, Louis-Ferdinand Céline, Ezra Pound), elle est traductrice et auteur de dialogues pour plus de deux cents films, elle a créé des sous-titres de films de grands réalisateurs (Fellini, Godard, Visconti, Antonioni, Russel, Truffaut, Greenaway, Strick...). . Elle a également créé des versions tchèques de livrets d’opéra.

Septembre-octobre
Hu Xiaoyue (Chine)

Parallèlement à ses activités de traduction et d’édition, il s’efforce de promouvoir la littérature française en Chine et de développer la communication et les échanges culturels franco-chinois en organisant beaucoup d’événements, de conférences et d’expositions. Membre du jury du premier choix Goncourt de la Chine, il est aussi un critique de la littérature française prolixe avec une vingtaine d’articles publiés chaque année.




Novembre décembre
Abdelaziz Baraka Sakin (Soudan)

Il est né en 1963 au Soudan. Son œuvre était interdite au Soudan entre 2012 et 2019 pendant la dictature militaire. Il vit aujourd’hui en Autriche et à Montpellier.
Il collabore avec plusieurs magazines de langue arabe : Al Arabi Magazine (Koweit), Al Naqid Magazine (Londres), Nazwa magazine (Oman), Revue d’études palestiniennes (Paris, en français), Doha Magazine, Banipal (Londres), et Dastoor Newspaper (Londres).

En novembre 2020, il reçoit le Prix de la littérature arabe, créé par l’Institut du Monde Arabe et la Fondation Jean-Luc Lagardère, pour son ouvrage Les Jango
Le Messie du Darfour (Prix Littérature-Monde 2017), Zulma
Les Jango (Prix Tayeb Salih 2009) Zulma

Articles de cette rubrique

  • Résidents 2023Lire la suite de «Résidents 2023»

    , par EB

    Janvier - février Matías Díaz Merino (Pérou) Lauréat du Prix de la jeune littérature latino américaine Matias Joel Diaz est un jeune écrivain péruvien vivant à Barcelone. Il est né en Argentine, a vécu dans différents pays. Il a gagné plusieurs prix pour des nouvelles et a publié un recueil de nouvelles. (...)