Les rencontres littéraires internationales Meeting

L’aventure géographique
meet 2016
Claude Lévi-Strauss écrivait il y a soixante ans que le voyage était déjà fini - jugement très excessif sans doute aux yeux des anthropologues et archéologues d’aujourd’hui qui découvrent encore des peuplades inconnues et des civilisations englouties.
Quant à la littérature de l’Europe, qui depuis toujours se nourrit de l’ailleurs et de l’étranger, s’en va voir là-bas, comment en ce siècle est-elle confrontée à l’apparition de nouvelles barrières dressées devant l’arrivée des migrants, la question n’est pas nouvelle, et Hugo déjà depuis son exil s’élevait contre les frontières : « Etranger ? Que signifie ce mot ? Quoi, sur ce rocher j’ai moins de droits que dans ce champ (...)

Traduire la vie
meet 2015

La Maison des écrivains étrangers et des traducteurs mettra cette année l’accent sur le T de la MeeT, mettra à l’honneur les traducteurs et la littérature traduite, et donc aussi les écrivains, puisque le titre choisi pour ces rencontres, "Traduire la vie", convoque Proust et la Recherche, et l’idée que c’est la grande entreprise de la littérature de traduire la "vraie vie" et de nous l’offrir (...)

Dire la ville
meet 2014
Deux manières d’arpenter les villes, semble-t-il, nous sont offertes, la géographique et l’historique, et nous pouvons à volonté passer de l’une à l’autre dans la même journée. Si l’un des plus grands bonheurs est de marcher dans une ville inconnue et de se perdre dans l’espace au hasard des coins de rues - avec le seul viatique d’une boussole dans la poche si c’est une mégapole -, un autre est de s’égarer dans le temps, et celui-là suppose à l’inverse un minutieux repérage topographique (...)

JPEG - 1.8 ko

Comme en Quatorze
meet, 2013
La phrase paradoxale et française, l’idiotisme, est difficile à traduire : C’est reparti comme en Quatorze !, qui signifie encore aujourd’hui que, finalement, tout va pour le mieux, et, qu’après quelques inquiétudes, tout est à nouveau sur la bonne voie, et dans l’optimisme. Comme en Quatorze ! (…) Tout cela est-il reparti comme en Quatorze ? Les écrivains, et les artistes d’une manière plus générale, ont-ils là-dessus leur mot à dire ? Ont-ils un devoir d’alerte ? Ou bien la littérature, à la différence du journalisme, doit-elle, de tout cela, se foutre comme de l’an Quarante ?

JPEG - 1.5 ko

Ca ne veut pas rien dire
meet, 2012
La phrase de Rimbaud sera cette année notre emblème. Cela concernait la poésie. Qu’elle n’était pas un simple jeu, un divertissement. Que la vie se jouait là. Il écrira plus tard « utile ». Cette phrase, nous l’appliquerons à tous les genres littéraires, la poésie mais aussi le roman ou la nouvelle. Que cela ne veut pas rien dire. Qu’il en va de notre humanité et de notre lecture du monde.

La mémoire juste
meet, 2011

Qu’elle s’en prenne au passé ou au présent, la littérature toujours est un jeu de la mémoire, personnelle ou collective. Elle remet en perspective des temps écoulés ou consigne les moments d’aujourd’hui pour servir une lecture à venir. Son point de vue diffère à la fois de celui de l’historien et de celui du journaliste. Qu’elle joue ou non avec la fiction, elle tend à une mémoire juste. Pas tant à la simple vérité, au témoignage. Mais plutôt à la fois à la justice et à la justesse.

Franchir la frontière
meet, 2010

La frontière, the borderline, la frontera, est un objet littéraire fascinant. On entend bien que le mot dès qu’il est traduit se charge de connotations différentes. Elle attire ou elle suscite la peur, l’inquiétude. Frontière géographique, politique, économique, linguistique. Là où commence l’ailleurs, l’autre, l’autre langue, l’autre soi-même aussi, parce qu’on n’est jamais tout à fait le même avant et après la frontière.

Se donner un genre
meet, 2009

Où en sommes-nous dans ce XXIème siècle déjà bien engagé, des « genres littéraires » ? Les distinctions du « roman », du »récit », du « poème », de la « nouvelle » sont-elles encore valides ? des glissements se sont-ils opérés ?

L’Histoire ou la Géographie
meet, 2008

L’Histoire ou la Géographie, manière de savoir quelle place tiennent ces deux-là dans leur vie, quelles places elles tenaient dans leur imagination d’enfant, si l’une des deux joue un rôle particulier, voire principal dans leur travail et leur intérêt de lecteur, si les rapports qu’ils entretiennent avec elles ont évolué au fil du temps, comment leurs livres et leur vie se joue de cet équilibre précaire, à la croisée de ces deux réalités, l’une réversible et l’autre non.

Avoir vingt ans
meet, 2007

Qu’avez-vous fait de vos vingt ans ? Dans quelle ville étiez-vous ? Que lisiez-vous ? Écriviez-vous ? À l’occasion des vingt ans de la Maison des Écrivains Étrangers et des Traducteurs, nous posons ces questions à une vingtaine d’écrivains de générations différentes, éparpillés autour du monde

Lectures lointaines
meet, 2006

C’est toujours un peu la même question. De celles qu’on aime parce qu’elles ne connaissent pas de réponses. Il convient de les manipuler, de jouer avec. Qu’est-ce que lire et comment devient-on lecteur. Pourquoi on devient écrivain.

L’Invention du livre
meet, 2005

Les écrivains prennent parfois des verres, parfois même entre eux. Ils ont alors, quelquefois, ce genre de discussions, parce qu’il y a tout de même là-dedans quelque chose comme du métier, du travail bien fait on l’espère.

Les Bonheurs de Babel
meet, 2004

Pour quelques jours, les écrivains invités retrouveront cette étrange et paradoxale solidarité des solitaires, cette complicité secrète et fraternelle que partagent les lecteurs assidus de la bibliothèque universelle

Le lecteur idéal
meet, 2004

L’idée de ce recueil et des rencontres littéraires "meeting" de Saint-Nazaire est de permettre à des écrivains de langues et de cultures diverses, maniant des genres littéraires différents, de décrire cet étrange compagnon qui, parfois, dans la solitude de leur cabinet, vient se poser sur une épaule. Ou piétine leur clavier.

Articles de cette rubrique

  • Alain Borer

    , par EB

    Ilest né à Luxeuil, en 1949. Poète, critique d’art, essayiste, romancier, dramaturge, écrivain-voyageur (signataire du manifeste Littérature-monde), il est le spécialiste mondialement reconnu d’Arthur Rimbaud. Il est professeur d’enseignement artistique à l’École supérieure des Beaux-arts de Tours (...)

  • Avoir vingt ans

    , par EB

    meeting n°5
    Avoir Vingt Ans
    ISBN 978-2-911686-50-4
    2007
    15 €

  • Ca ne veut pas rien dire

    Ça ne veut pas rien dire
    ISBN 978 2 911686 85 6
    15 €
    88 pages
    Extraits bilingues
    Sommaire
    Laura Alcoba
    Hong Kong en Valois
    Gabriela Alemán
    Le conteur d’histoires
    Alain Borer
    L’Obscur à dire
    Petit traité d’intentionnalité poétique
    Dalibor Frioux
    Ça ne veut pas rien dire
    Anne-Marie Garat (...)

  • Charif Majdalani

    , par EB

    Charif Majdalani est né à Beyrouth en 1960, il enrichit son cursus universitaire en suivant ses études de Lettres Modernes à Aix-en-Provence. Il y soutient, en 1993, une thèse sur Antonin Artaud avant de revenir dans son pays. Dans un premier temps, il occupe un poste d’enseignant à l’université de (...)

  • Comme en Quatorze

    , par EB

    Comme en Quatorze
    ISBN 978 2 911686 90 0
    20 €
    96 pages
    Extraits bilingues
    Présentation de Patrick Deville
    Marianne Alphant De choses et d’autres
    Jean-Christophe Bailly 14, 40, et maintenant, et après ?
    Chrìstos Chryssòpoulos À la première personne L’écrivain et la responsabilité individuelle (...)

  • Comme en Quatorze - extraits -

    , par EB

    Intro
    Patrick Deville
    Comme en Quatorze
    L’an prochain, le Centre André-Malraux de Sarajevo participera aux cérémonies du centenaire de l’attentat, les coups de feu en juin près du pont sur la rivière Miljacka qui avaient mis le feu aux poudres. Dès l’été la mobilisation, la Première Guerre mondiale. (...)

  • David Albahari - vidéo -

    , par EB

    David Albahari
    David Albahari est né en 1948 à Peć (Serbie). Il a fait ses études de langue et de littérature anglo-américaines à l’Université de Belgrade. En 1973, il publie son premier recueil de nouvelles et en 1978 son premier roman. Il a publié vingt livres en serbe. Son roman Bait (L’appât) a (...)

  • Dire la ville

    , par EB

    Dire la ville
    Parution : 6 novembre 2014
    ISBN 978-2-911686-95-5
    120 pages
    Présentation de Patrick Deville
    Extraits bilingues
    Hoda BARAKAT
    Dire la ville
    François BEAUNE
    Les reflets du tourisme sur la ville
    Jabbour DOUAIHY
    L’homme au manuscrit
    Juan Gabriel VASQUEZ
    Vers la tombe de (...)

  • Extrait Ca ne veut pas rien dire

    , par EB

    Laura Alcoba Hong Kong en Valois
    Plus encore que lire, j’aime relire. Je crois même que chaque fois que j’ouvre un livre, c’est dans l’espoir d’avoir envie, après coup, de le retrouver. Quand j’étais plus jeune, je croyais naïvement qu’à force de relire un livre, j’allais finir par découvrir son (...)

  • Extrait de La mémoire juste

    , par EB

    Yiğit BENER
    La boîte à souvenirs
    Tu ne l’as pas oubliée, n’est-ce pas ? Ta première gifle… Comment aurais-tu pu l’oublier ? Ni la gifle, ni son auteur… L’auteur de tes jours, ce géniteur, qui en même temps te fascinait par sa créativité… Mais ça, tu ne l’as jamais écrit. Pourquoi ?
    Chaque chose en son (...)