Anne-Emmanuelle Demartini

Anne-Emmanuelle Demartini est professeure d’histoire contemporaine à l’université Sorbonne Paris Nord et membre du laboratoire Pléiade. Ses travaux explorent les sensibilités et les imaginaires sociaux contemporains à partir d’affaires judiciaires. Elle s’intéresse actuellement à l’histoire des violences incestueuses.
Ouvrages :
L’Affaire Lacenaire, Paris, Aubier, 2001
Violette Nozière, la fleur du mal. Une histoire des années trente, Ceyzérieu, Champ Vallon, 2017 (Prix Malesherbes 2017).
En co-direction : avec Dominique Kalifa, Imaginaire et sensibilités. Etudes pour Alain Corbin, Paris, Créaphis, 2005 ; avec Anna Caiozzo, Monstre et imaginaire social, Paris, Créaphis, 2008 ; avec Anne-Claude Ambroise-Rendu, Hélène Eck, Nicole Edelman, Emotions contemporaines XIXe-XXIe siècles, Paris, A. Colin, 2014.