Turquie

Enis Batur - en résidence à la MEET en 1995 -

Né en 1952 à Eskisehir. Il a fait ses études à Istanbul, Ankara et Paris, il vit aujourd’hui à Istanbul. Poète et essayiste, il est l’auteur de plus de trente ouvrages (poésie, essais et prose), il est l’un des écrivains turcs les plus sensibles aux différents courants de la poésie internationale et son œuvre est traduite en plusieurs langues. Il a dirigé pendant de nombreuses années la maison d’édition Yapi Kredi. En 1995, est venu en résidence à la Maison des Écrivains Étrangers et des Traducteurs de Saint-Nazaire et a publié Dense, une longue réflexion sur la qualité d’étranger, sur ces liens qui nous assemblent, sur une œuvre en perpétuel ressac, sur le brouillard, celui de Saint-Nazaire et celui d’Istanbul (édition bilingue, meet, 2001), Écrire entre deux langues, Les bonheurs de Babel, meet 2004, Les portraits du Fayoum, revue meet n°8 Pékin/Istanbul, meet 2004. Il a publié en traduction française, L’Amer Savoir (Actes Sud, 2002) et Le Sarcophage des pleureuses (Fata Morgana, 2001). Il a participé aux rencontres littéraires "meeting" n°2 Les bonheurs de Babel.

Yiğit Bener - en résidence à la MEET en 2011 - (vidéo)

Né (par hasard) à Bruxelles en 1958. Il grandit entre Paris et Ankara. Il habite à Istanbul depuis 1990, gagne sa vie comme interprète de conférence et a publié depuis 2001 trois romans, un recueil de nouvelles et de nombreux essais. Il a été l’un des fondateurs et animateurs de la revue littéraire www.iktidarsiz.com. Il a traduit en turc des auteurs comme Céline (Voyage au bout de la nuit), Koltès (Quai Ouest) et Laclavetine (En Douceur) ; et en français des textes de Erhan Bener, Vüs’at O. Bener et Enis Batur. Son recueil de nouvelles a été traduit en français par Célin Vuraler et publié chez Actes Sud sous le titre : Autres cauchemars (mars 2010).

Asli Erdogan - en résidence à la MEET en 2005 -

Née en 1967 à Istanbul. Après des études en sciences physiques, elle a travaillé plusieurs années au Centre européen de recherches nucléaires (CERN), puis s’est installée au Brésil, à Rio, où elle a écrit son premier roman. À nouveau installée à Istanbul, elle est aujourd’hui écrivain et journaliste. Romancière et nouvelliste, son style empreint de poésie la place au premier plan de la jeune génération, en traduction française, La Ville dont la cape est rouge (Actes Sud, 2003), Le Mandarin miraculeux (Actes Sud, 2006). Ses articles, souvent subversifs, parus dans le quotidien Radikal en font une voix dérangeante. Elle a été invitée en résidence, en 2005, par la Maison des Écrivains Étrangers et des Traducteurs de Saint-Nazaire et a publié Je t’interpelle dans la nuit (meet, 2009), Ali/ Correspondance avec le spectre d’un ermite, revue meet n°8 Pékin/Istanbul, meet 2004, Dans le siècle de la vie, Se donner un genre, meet 2009. Elle a participé aux rencontres littéraires "meeting" n°2 Les bonheurs de Babel,"meeting" n°5 Avoir vingt ans, "meeting" n°7 Se donner un genre

Nedim Gürsel - en résidence à la MEET en 1994 -

Né en 1951 en Turquie et vit désormais à Paris. Après avoir étudié les lettres modernes à la Sorbonne et soutenu sa thèse sur Louis Aragon et Nazim Hikmet, il doit rester en exil à cause du coup d’État militaire de 1980 en Turquie. Alors qu’Un long été à Istanbul (Gallimard, 1980) obtient en 1976 la plus haute récompense littéraire turque, il est, en 1981, accusé d’avoir porté préjudice à l’armée turque. Enseignant de littérature turque à la Sorbonne, chercheur au CNRS, il est aussi essayiste, romancier et auteur de récits de voyages traduits dans une dizaine de langues. Hôtel du Désir meet 1995, Le journal de Saint-Nazaire, meet 1995, Le moustique, revue meet n°2 Skopje/Montevideo, meet 1998, Le proscrit, revue meet n°8 Pékin/Istanbul, meet 2004, Entre deux langues, Les bonheurs de Babel, meet 2004, Istanbul/71, Avoir vingt ans, meet 2007 sont parus en édition bilingue. Il est venu en résidence à la maison des écrivains étrangers et des traducteurs. Il a participé aux rencontres littéraires "meeting" n°2 Les bonheurs de Babel, "meeting" n°5 Avoir vingt ans.

vidéo

Tahsin Yücel - en résidence à la MEET en 1998 -

Né en 1933 à Elbistan. Il a été longtemps professeur de littérature française à l’université d’Istanbul. Romancier et traducteur, il bâtit une des œuvres les plus originales de la prose contemporaine. Vatandas (Le Rocher, 2004) et Les Voisins (meet, 2010) ont été traduits en français.