Argentine

César Aira - en résidence à la MEET en 1990 - vidéo
César AIRA est né en 1949 à Coronel Pringles, dans la Province de Buenos Aires. Romancier, nouvelliste, essayiste, dramaturge et traducteur. Quelques romans ont été traduits en français dont Nouvelles Impressions du Petit-Maroc (édition bilingue, meet, 1991). Depuis 1967, il réside à Buenos Aires. Polyglotte, il a lu tous les classiques français en langue originale, il découvre Proust et vénère Rimbaud à quatorze ans. Après la mort de Roberto Bolaño, il est considéré comme l’un des écrivains sud-américains les plus importants.
Il a participé aux rencontres des Littératures du Rio la Plata en 1991
El llanto, revue meet n°1 Trieste / Buenos-Aires, meet 1997.

Eduardo Berti - en résidence à la MEET en 2003 -
Né à Buenos Aires en 1964. Il a collaboré aux journaux les plus importants de son pays, Página 12, Clarín et La Nación. Ila publié deux livres sur la musique populaire en Amérique latine et a fondé l’une des premières radios indépendantes en Argentine. En parallèle à l’écriture de ses livres, il a réalisé des documentaires sur l’histoire du tango, travaillé comme critique littéraire et traducteur. En 2003, il a été invité en résidence à Saint-Nazaire par la Maison des Écrivains Étrangers et des Traducteurs et a publié en édition bilingue Les petits miroirs (meet, 2007) et En dansant, en marchant, Les bonheurs de Babel, meet 2004. Il a participé aux rencontres littéraires "meeting" n°2 Les bonheurs de Babel
Martin Felipe Castagnet - en résidence à la MEET en 2012 -
Le lauréat du Prix de la Jeune Littérature
Né en 1986 à La Plata, Martin Felipe Castagnet est licencié en lettres et enseignant dans le secondaire. Avec Los cuerpos del verano, son premier roman, il remporte le prix de la Jeune Littérature Latino-Américaine en 2012.
Vidéo de la remise du prix en 2012

Sergio Chejfec - en résidence à la MEET en 1995 -
Né à Buenos Aires en 1956. Il vit à Caracas, où il dirige la revue Nueva Sociedad un journal qui couvre la politique, la culture et les sciences sociales. Il a écrit des romans, des essais et des recueils de poésie. Il est l’auteur, entre autres, de Lenta biografía (1990),Los planetas (1999), Boca de Lobo (2000) et Los incompletos (2004). Cinq a été publié en édition bilingue (meet, 1996). Il a été invité en résidence à la Maison des Écrivains Étrangers et des Traducteurs.

La gueule du loup, revue meet n°4 New-York/Naples, meet 2000

Marcelo Cohen - en résidence à la MEET en 1993 - vidéo
Né à Buenos Aires en 1951. Entre 1975 et 1996, il a vécu à Barcelone. Il a été rédacteur en chef de la revue culturelle El viejo topo. Il a publié des articles dans le journal El País, dans la revue Quimera et le journal La Vanguardia. Il publie dans Clarín, de Buenos Aires et dans la revue mensuelle Página 30. Il a traduit un grand nombre de livres anglais, français, italiens, portugais et catalans (essai et littérature). Il est venu en résidence à la Maison des Écrivains Étrangers et des Traducteurs à Saint-Nazaire et a publié Inoubliables soirées en édition bilingue (meet, 1995).

María Fasce - en résidence à la MEET en 2006 -
Romancière, traductrice et éditrice argentine, est venue en résidence à la Maison des Écrivains Étrangers et des Traducteurs de Saint-Nazaire en 2006. Elle a traduit, entre autres, Proust et Modiano, elle a collaboré en tant que journaliste à différentes revues de critique littéraire et cinématographique. Elle a participé aux rencontres littéraires "meeting"n°4, Lectures lointaines.

Luisa Futoransky - en résidence à la MEET en 1989 - vidéo
Née à Buenos Aires, en 1939. Après des études de musique au conservatoire, elle étudie la poésie anglo-saxon contemporaine et ancienne avec Jorge Luis Borges dans la faculté de Lettres de l’université de Buenos Aires. Journaliste et poétesse (premier recueil Trago fuerte en 1963), elle est co-directrice de la revue La loca poesía. En 1974, elle quitte l’Argentine pour vivre successivement en Espagne, au Japon, en Chine et à Paris. En France, elle a travaillé au Centre Georges Pompidou, et comme rédactrice à l’agence France Presse. Elle a collaboré à divers revues littéraires et journalistiques. Elle a reçu les insignes de Chevalier des Arts et Lettres en 1990.

Hugo Gola - en résidence à la MEET en 1989 - vidéo
Poète argentin qui a été membre du Groupe de Santa Fe dans les années 60. Il dirige aujourd’hui, au Mexique, la revue Poesia y Poética. En traduction française,Variations, est paru en édition bilingue (meet, 1991).
Poèmes revue meet n°1 Trieste / Buenos-Aires, meet 1997

Juan José Hernandez - en résidence à la MEET en 1991 - vidéo
Né en 1932 dans une ville du nord-ouest de l’Argentine et est décédé à Buenos Aires en 2007. Il commence à écrire de la poésie dans les années 50. Il côtoie les grands cercles littéraires des années 60 dont le représentant n’est autre que Borges. Il se lie d’amitié avec Silvina Ocampo, la femme de Bioy Casares, avec qui il a écrit une pièce de théâtre qui ne sera jamais publiée. En 1971, il publie son seul roman La Ciudad de los suenos. Son recueil de contes El Inocente est salué par la critique. En 2001, il publie son œuvre poétique complète Desideratum. Dans cette œuvre, il réunira ses premiers poèmes ainsi que des traductions de Tennessee Williams, Paul Verlaine, René Cassou et Yourcenar. Il ajoutera des nouvelles poésies qui traitent, cette fois-ci ouvertement de sa condition d’artiste homosexuel.

María Negroni - en résidence à la MEET en 1996 -
Est née à Rosario en 1951. Poétesse argentine, elle a vécu dix ans à New York (où elle a obtenu un doctorat en littérature latino-américaine, à la Columbia University).Elle a publié plusieurs recueils de poésie, des essais et traduit Yves Bonnefoy, Valentine Penrose et Georges Bataille. Elle a reçu le prix Guggenheim en 1994. Elle a collaboré à des revues en Espagne, au Mexique, en Argentine et aux États-Unis, et dirige Abyssinia, revue argentine de poésie. Elle a publié en édition bilingue La fleur de coleridge (meet, 2001). Elle est venue en résidence à la Maison des Écrivains Étrangers et des Traducteurs.

Le rêve d’Ursula, revue meet n°1 Trieste / Buenos-Aires.

Pola Oloixarac - en résidence à la MEET en 2013 -
Née en 1977 à Buenos Aires, elle a étudié la philosophie à l’Université de Buenos Aires. Elle écrit sur l’art et la technologie pour diverses publications. Las teorías salvajes est son premier roman. Il est publié (titre français : Les théories sauvages) aux éditions du Seuil en 2013.
Vidéo prise pendant sa résidence en 2013

Elsa Osorio - en résidence à la MEET en 2015 -
Née à Buenos Aires en 1953, Elsa OSORIO est écrivain et scénariste. Elle a vécu à Paris et à Madrid, et réside actuellement à Buenos Aires. Elle a obtenu le Prix du journalisme d’humour, ainsi que le Prix national de littérature por Luz ou le temps sauvage (Métailié, 2000). Elle a également publié Tango (Métailié, 2007). Ses romans sont traduits en Allemagne et en Italie où ils connaissent un très grand succès.
Luz ou le temps sauvage, 2000 (rééd. en Suites, 2002) – 2ème Prix Littérature Amnesty 2001
Tango, 2007
Sept nuits d’insomnie, 2010
La Capitana, 2012
Vidéo de son intervention avec Ronaldo Menendez aux rencontres littéraires internationales Meeting n°11, 2013

Antonio Oviedo - en résidence à la MEET en 1999 -

Alan Pauls - en résidence à la MEET en 1992 - vidéo
Né à Buenos Aires en 1959. Professeur de théorie littéraire, traducteur, scénariste, critique de cinéma, il a notamment publié un essai sur Borges, plusieurs nouvelles et des romans, en édition bilingue, Wasabi (meet, 1995). Le Passé (Christian Bourgeois) a reçu le Prix Herralde en 2003.

Ricardo Piglia - en résidence à la MEET en 1988 -
Il a grandi dans la province de Buenos Aires. En 1955, sa famille est contrainte par le contexte politique du pays à s’installer à Mar del Plata. Ses premiers récits, publiés en 1967, La invasión, sont récompensés par le prix Casa de las Américas. Il aborde la dissidence culturelle et politique dans Respiration artificielle (André Dimanche) qui est considéré comme emblématique de la nouvelle littérature argentine. La ville absente (André Dimanche) a été adapté pour un opéra éponyme de Gerardo Gandini en 1995. Argent brûlé (Actes Sud, 2001), pour lequel il reçoit en 1997 le prestigieux prix Planeta, illustre le goût de l’auteur pour le genre policier. Il a également publié en édition bilingue Une rencontre à Saint-Nazaire (meet, 1989). El último lector est paru en 2005. Également critique littéraire, essayiste et biographe, il s’est notamment intéressé aux œuvres de Borges, Arlt, Macedonio Fernández et Sarmiento. Il est actuellement professeur de littérature latino-américaine à l’université de Princeton aux États-Unis. Il dirige à Buenos Aires la revue Literatura y Sociedad.

Sara Rosenberg - en résidence à la MEET en 2011 -
Née en Argentine en 1954, elle vit depuis1982 à Madrid. Sara Rosenberg a étudié les Beaux-Arts (à l’Université nationale de Tucuman et au Québec) et le théâtre avant de se spécialiser dans l’écriture de scénario à l’Ecole de cinéma de la Havane (Cuba). Elle a réalisé de nombreuses expositions d’art visuel à Madrid, Buenos Aires, Paris et Lisbonne. Elle travaille aussi comme scénariste et directrice artistique pour le théâtre, le cinéma et la vidéo (sa pièce de théâtre El tripalio, balada para una mujer y un diccionnario, a reçu le prix « L’écriture de la différence », à Naples).
Un hilo rojo (Un fil rouge) 1998, Edition Espasa Calpe
Cuaderno de invierno (Cahier d’hiver) 2000 Edition Espasa Calpe,
La edad del barro (L’âge de la boue) 2003 Edition Destino
Contraluz (Contre-jour) 2008, Edition Siruela
Vidéo prise pendant sa résidence en 2011

Noemí Ulla - en résidence à la MEET en 1998 -
Née en 1940 en Argentine. Elle a publié des études sur Roberto Arlt, Jorge Luis Borges, José Hernandez, Juan Carlos Onetti, des essais sur Adolfo Bioy Casares et Silvina Ocampo et des nouvelles. Elle a publié en édition bilingue Néréides à nu (meet, 2006).