Latifa Labsir

Latifa Labsir

Née à Casablanca, Latifa Labsir est une écrivaine de langue arabe et mène également une carrière de chercheuse en lettres et en sciences humaines. Titulaire en 2006 d’un doctorat d’Etat sur l’autobiographie féminine, elle enseigne actuellement à la faculté des lettres et sciences humaines de Ben Msik (Université Hassan II, Casablanca), où elle parraine par ailleurs depuis des années des ateliers littéraires d’écriture, ou dans divers établissements et associations au Maroc. Entre 2010 et 2011 elle a co-animé l’émission « salon culturel » à la chaîne de télévision allemande Dutch Weil, en collaboration avec la chaîne marocaine « Al Maghribya » et elle est l’auteure de plusieurs articles dans des revues marocaines et du Moyen-orient, éditées en arabe. Tout en participant à de nombreuses conférences dans différents salons internationaux, elle publie mensuellement, depuis 2008, des chroniques mensuelles et des articles de critiques et de pensées littéraires au sein de l’édition arabe de la revue féminine « Femmes du Maroc ».

Publication en français :
« Rose bleue », nouvelles traduites en français par Abdellah Gazouani, éditions La Virgule, 2018.

Publications en arabe :
Ca se passe dans cette pièce, éditions La Virgule, 2018, Prix des lecteurs 2019, réseau de lecture en collaboration avec le Ministère de la Culture.
L’autobiographie féminine, ouvrage critique, éditions Almarkaz thakafi lilkitab, Beyrouth, 2018.
Récit de vie de femme, éditions Almarkaz thakafi lilkitab, Beyrouth, 2014.
Etreintes, publié en 2012 par le centre culturel arabe, Beyrouth, Liban, finaliste du prix Cheikh Zaid Emirates.
Craintes indéterminées, publié en 2010 par l’association du forum artistique, Casablanca Maroc.
Recueil de nouvelles écrit à quatre mains avec l’écrivain espagnol Navarro, traduit par Abdellatif El Bazi et Abdellatif Azzennan, Edition Al Far , 2009.
Tresses, paru en 2006 sous le label du Groupe de recherche littéraire de la faculté des lettres de Ben Msik, Casablanca, Maroc.
Un désir, c’est tout !, publié en 2003, par le Groupe de recherche littéraire de la faculté des lettres de Ben Msik, Casablanca, Maroc.

crédit photo Elise Ortiou Campion