Youssef Fadel

Romancier, dramaturge et metteur en scène, est né en 1949 à Casablanca. Il monte très tôt sur les planches, au sein d’une troupe de théâtre amateur. Sa scolarité étant interrompue en 68, il travaille à la direction de la marine marchande, puis, marqué par le militantisme des années soixante, il écrit en 1974 avec quelques amis La Guerre, une pièce théâtrale qui lui vaut huit mois d’enfermement dans le cachot de Moulay Chérif pour appartenance à la mouvance marxiste. C’est durant cette période qu’il écrit également Le Coiffeur du quartier des pauvres, plus tard portée à l’écran par Mohamed Reggab. Après avoir passé un baccalauréat comme candidat libre, il rejoint l’enseignement comme professeur de français de 1979 à 99, année où il quitte l’enseignement pour se consacrer définitivement à l’écriture de romans, de scénarii, de dialogues de cinéma, ou à la mise en scène théâtrale. Il est un des membres fondateurs du "Théâtre Shem’s" et dirige la revue littéraire "Nejma".

Les Enfants du pays. Acoria, Paris, 2000 - représentée au Théâtre Chem’s (Maroc), 1998
Je traverse une forêt noire. collection "Passages francophones", Théâtrales/Les Francophonies en Limousin, 2002, création au Centre culturel français de Casablanca en janvier 2003.
Les Topographes, lecture par Jean Alibert, aux 22es Francophonies en Limousin, 2005 (Ecrits de résidents).
Un joli chat blanc marche derrière moi, roman, Actes Sud, 2014.
Un oiseau bleu et rare vole avec moi, roman, Actes Sud, 2017