Mohamed Berrada

Mohamed Berrada est né à Rabat en 1938. Romancier arabophone, nouvelliste, critique littéraire, traducteur, il a été, de 1976 à 1983, président de l’Union des écrivains marocains, et a longtemps enseigné la littérature arabe à l’université Mohammed-V à Rabat. Il est considéré comme le chef de file du roman moderne marocain et a notamment appartenu au courant littéraire en expérimentant de nouvelles techniques narratologiques d’écriture (appelé "attajrib" au Maroc (expérimentation), dans lequel le texte s’écrit par tableaux, scènes, réflexions, portraits...L’histoire du Maroc depuis l’Indépendance imprègne également en profondeur la réflexion de l’ensemble de ses textes.

Le Jeu de l’oubli, roman, Actes Sud, 1993.
Lumière fuyante, roman, Actes Sud, 1998.
Comme un été qui ne reviendra pas, Le Caire 1955-56, récit, Actes Sud, 2001.
Vies voisines, roman, Actes Sud. 2013.
Loin du vacarme, roman, Actes Sud, 2019.